Communiqué de presse

Naar het persbericht in het Nederlands

 

Violences faites aux femmes durant la crise sanitaire : la CIM Droits des Femmes reste vigilante

 

Une réunion de coordination du groupe de travail de la Conférence Interministérielle Droits des femmes se tiendra par vidéoconférence le mercredi 28 octobre prochain. Elle rassemblera les représentants des 12 ministres[1] membres de la CIM.

 

Il s’agira tout d’abord d’intensifier le monitoring de l’activité des services d’aide, tant en matière de prévention, d’information, d’accompagnement et de protection des victimes, que de répression et de suivi des auteurs. « Dans ce contexte de crise sanitaire et suite aux mesures plus strictes adoptées aux différents niveaux de pouvoir, nous devons rester vigilants et être prêts – si le besoin s’en faisait sentir – à réactiver les procédures d’urgence afin d’assurer, partout en Belgique, une protection optimale des femmes victimes de violences domestiques » précise la présidente de la CIM Nawal Ben Hamou.

« L’objectif de cette première réunion sera également d’informer les nouveaux cabinets fédéraux participants sur les travaux menés par la CIM depuis mars dernier et de s’assurer de leur soutien plein et entier sur les mesures d’urgence mises en place dans le cadre de la crise sanitaire » précise encore Nawal Ben Hamou.

 

En parallèle, les quatre groupes de travail (Politiques intégrées/recherche, Prévention-sensibilisation, Protection et soutien, Poursuites) mis en place en juin dernier poursuivent leurs travaux afin d’assurer une coordination structurelle optimale entre les différentes entités sur les quatre axes de la Convention d’Istanbul.

 

La présidente de la CIM tient encore à rappeler que les dispositifs d’aide aux femmes victimes de violences restent actifs 24 heures sur 24 et ce, même en période de couvre-feu

 

[1] Nawal Ben Hamou, Alexander De Croo, Frank Vandenbroucke, Vincent Van Quickeborne, Sarah Schlitz, Bart Somers, Zuhal Demir, Wouter Beke, Pierre-Yves Jeholet, Bénédicte Linard, Christie Morreale, Antonios Antoniadis